Plan « Maroc Vert »

Le Plan Maroc Vert, lancé en avril 2008, est une stratégie très ambitieuse qui vise à faire du secteur agricole marocain un véritable levier du développement socio-économique au Royaume, à travers l’accélération de la croissance, la réduction de la pauvreté et la consolidation de l’intégration de l’agriculture aux marchés national et international.

La stratégie est articulée autour d’une approche globale qui couvre l’ensemble des acteurs selon leurs objectifs propres. Elle repose d’ailleurs sur deux piliers majeurs: l’agriculture moderne et solidaire.

L’objectif, concernant l’agriculture moderne, est de développer une agriculture performante, adaptée aux règles du marché, grâce à une nouvelle vague d’investissements privés, organisés autour de nouveaux modèles d’agrégation équitables.

Quant à l’agriculture solidaire, l’objectif est de développer une approche orientée vers la lutte contre la pauvreté, en augmentant de manière significative le revenu agricole des exploitants les plus fragiles, notamment dans les zones périphériques.

Cette stratégie est déclinée autour de 7 fondements à savoir:

  • Faire du secteur agricole le principal levier de croissance sur les 10 à 15 prochaines années à venir: augmentation du PIB agricole, création de 1,5 Millions d'emplois supplémentaires, amélioration du revenu agricole et accroissement de la valeur des exportations agricoles;
  • Adopter l'agrégation comme modèle d'organisation de l'agriculture (nouveau système de subvention, accès préférentiel au foncier, au financement et aux avantages de l’interprofession, mise en place d’un fonds de garantie de l‘investissement);
  • Assurer le développement de l'agriculture Marocaine dans son ensemble sans exclusion (développement d'une agriculture moderne et à haute valeur (Pilier I) et accompagnement solidaire de la petite agriculture (Pilier II))
  • Promouvoir l'investissement privé accompagné de l’aide publique (drainer un investissement annuel de 10 millions de Dirhams autour d’une Offre Maroc ciblée)
  • Adopter une approche contractuelle pour réaliser le Plan Maroc Vert (réalisation de 1500 projets concrets)
  • Pérenniser le développement de l'agriculture Marocaine (intégration à la dimension «Changement climatique » au niveau de la conception des projets, reconversion de près de un Million d'hectares de céréales vers les plantations fruitières qui sont de nature à protéger les espaces agricoles, appui à l'utilisation des systèmes d'irrigation à économie d'eau, appui au développement de l'utilisation des énergies renouvelables)
  • Préparer la refonte du cadre sectoriel (nouvelle politique foncière, nouvelle politique de l’eau, fiscalité, modernisation du marché national, accompagnement, suivi et évaluation).

Les impacts attendus de cette stratégie sont en particulier:

  • Un impact considérable sur la croissance, la mise à niveau et l’augmentation du revenu agricole comme moteur de lutte contre la pauvreté rurale, justifiant ainsi la mise en œuvre d’importants moyens financiers, institutionnels et managériaux ;
  • Une amélioration notoire du PIB Agricole, des exportations et des Investissements privés ;
  • Une lutte contre la pauvreté plus efficace et à plus grande échelle – à la fois dans les campagnes, mais aussi dans le périurbain défavorisé ;
  • Une nette amélioration du pouvoir d’achat et du rapport qualité/prix pour le consommateur marocain sur le marché national ;
  • Rééquilibrer sur le long terme le déficit de la balance alimentaire et sécuriser au maximum les échanges.

En quelques années, le Maroc a considérablement augmenté les investissements publics alloués au secteur agricole, ce qui a notamment eu pour résultat une hausse des surfaces cultivées, suscitant l’intérêt de nombreux acteurs du développement agricole.

Karim Tazi est l’une des figures qui a su s’illustrer dans le secteur du prêt-à-porter au niveau national. Né à Meknès, c’est à Casablanca qu’il se lance dans le milieu de la mode.
Karim Tazi est l’une des figures qui a su s’illustrer dans le secteur du prêt-à-porter au niveau national. Né à Meknès, c’est à Casablanca qu’il se lance dans le milieu de la mode.
Karim Tazi est l’une des figures qui a su s’illustrer dans le secteur du prêt-à-porter au niveau national. Né à Meknès, c’est à Casablanca qu’il se lance dans le milieu de la mode.
Karim Tazi est l’une des figures qui a su s’illustrer dans le secteur du prêt-à-porter au niveau national. Né à Meknès, c’est à Casablanca qu’il se lance dans le milieu de la mode.
Karim Tazi est l’une des figures qui a su s’illustrer dans le secteur du prêt-à-porter au niveau national. Né à Meknès, c’est à Casablanca qu’il se lance dans le milieu de la mode.

E-services