Culture

Culture

Outre l'importance de la production agricole au niveau du milieu rural, la région Casablanca-Settat se caractérise par son tissu agro-industriel, il représente la part la plus importante du secteur à l’échelon national en raison de la forte concentration des unités de valorisation des produits agricoles, de production agro-industrielle et alimentaire. I.1 Forces du secteur :  Importantes infrastructures (aéroport, ports, autoroutes, voies ferrées,…) ;  Forte concentration des unités industrielles et agro-industrielles ;  Importantes superficies irriguées soit 146.436 ha dont 96.000 ha en grande hydraulique ;  Culture à haute valeur ajoutée (maraîchage de primeurs, betterave à sucre, vigne, floriculture, produits de terroirs,…) ;  Existence d’un cheptel bovin amélioré important ;  Importance particulière de la filière avicole ;  Diversité en produits de terroir (vigne Doukkali, coing, figues,….) ;  L’existence d’un savoir faire local en matière de systèmes de productions ;  L’existence d’un tissu important des organisations professionnelles et des unités agro-industrielles privées ;  Existence de grands centres urbains de consommation ;  Présence dans la région du Centre Régional de la Recherche Agronomique pouvant contribuer à l’élaboration des programmes de recherches développement adaptés aux spécificités de la région. I.2 Opportunité d’investissement  Amélioration de la productivité du maraîchage de primeurs existant et extension de la superficie ;  Existence d’agrégateurs potentiels, notamment en aval des filières de production ;  Existence de terrains agricoles favorables à l’installation de cultures rentables (olivier, cactus,…) ;  Valorisation des produits terroirs (vigne doukkali, figues, coing, fenugrec…).  Fabrication et commercialisation du matériel d’irrigation pour l’économie d’eau dans le programme de la reconversion en irrigation localisée ;  Transformation et valorisation du lait ;  Création d’unités de conditionnement de viandes blanches (poulets, dinde) ;  Construction, équipement et gestion d’abattoirs privés ;  Création d’unités d’aliments de bétail.
II.1 La stratégie du Maroc Vert : En exécution des hautes directives de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, le département de l’Agriculture s’est investi dans la formulation d’une nouvelle stratégie de développement agricole qui devra nécessairement : • Imprimer au secteur agricole une dynamique d'évolution harmonieuse, équilibrée et évolutive qui tienne compte de ses spécificités ; • Exploiter les marges de progrès et valoriser au mieux les potentialités ; • Faire face aux nouveaux enjeux tout en préservant les équilibres sociaux et économiques ; • Accompagner la profonde mutation que connaît le système agro-alimentaire mondial. La stratégie est articulée autour d’une approche globale qui couvre l’ensemble des acteurs selon leurs objectifs propres. Elle repose d’ailleurs sur deux piliers majeurs : l’agriculture moderne et solidaire. L’objectif, concernant l’agriculture moderne, est de développer une agriculture performante, adaptée aux règles du marché, grâce à une nouvelle vague d’investissements privés, organisés autour de nouveaux modèles d’agrégation équitables. Quant à l’agriculture solidaire, l’objectif est de développer une approche orientée vers la lutte contre la pauvreté, en augmentant de manière significative le revenu agricole des exploitants les plus fragiles, notamment dans les zones périphériques. Parmi les impacts attendus de cette stratégie, on citera : • Un impact considérable sur la croissance, la mise à niveau et l’augmentation du revenu agricole comme moteur de lutte contre la pauvreté rurale, justifiant ainsi la mise en œuvre d’importants moyens financiers, institutionnels et managériaux ; • Une amélioration notoire du PIB Agricole, des exportations et des Investissements privés ; • Une lutte contre la pauvreté plus efficace et à plus grande échelle – à la fois dans les campagnes, mais aussi dans le périurbain défavorisé ; • Une nette amélioration du pouvoir d’achat et du rapport qualité/prix pour le consommateur marocain sur le marché national ; • Rééquilibrer sur le long terme le déficit de la balance alimentaire et sécuriser au maximum les échanges. http://www.agriculture.gov.ma/pages/la-strategie Plan Maroc vert régional : 266 projets dont 74 projets Pilier II du plan Maroc Vert intéressant l’agriculture solidaire, 117 projets Pilier I orientés vers une agriculture productive à haute valeur ajoutée et 15 projets et actions transverses. Ces projets totalisent des investissements prévisionnels de 17,897 milliards de Dhs au profit de plus de 359800 bénéficiaires. Sur les 266 projets, 157 sont déjà en cours de réalisation dont 40 projets de Pilier II en cours de réalisation représentant 70% des investissements prévisionnels, 50% en superficie et 90% des bénéficiaires visés. Les 117 projets Pilier 1 représentent quant à eux 66% des projets et 41% des investissements prévisionnels, 29% en superficie et 30 % des agrégés. II.2 Le fonds de Développement Agricole (FDA) : Le fonds de Développement Agricole (FDA) s’est donné l’objectif de promouvoir l’investissement privé dans le secteur agricole et de l’orienter, à travers des subventions et primes ciblées, vers des activités permettant une meilleure exploitation du potentiel agricole National. Le nouveau système de subventions agricoles mis en place propose d’abord l’instauration de nouvelles aides en conformité avec les engagements pris dans le cadre des contrats programmes signés avec l’état et les interprofessions des principales filières de production, ainsi que le renforcement des aides allouées à certaines rubriques, mais également un encouragement et une forte incitation à l’agrégation. La brochure détaillée à télécharger sur le lien : http://www.agriculture.gov.ma/sites/default/files/fda2017/FDA_2017_VF.pdf
La formation relative au secteur de l’agro-industrie dans la région de Casablanca-Settat est assurée par l’OFPPT avec 10 filières différentes : - Technicien Spécialisé de Fabrication en Industrie Agroalimentaire (TS) - Technicien Spécialisé en Hygiène et Qualité (TS) - Technicien Spécialisé de Maintenance en Industrie Agroalimentaire (TS) - Technicien Spécialisé en Industrie Meunière (TS) Technicien Spécialisé en emballage et conditionnement (TS) Technicien en Industrie Agroalimentaire, Option: Machines (T) Technicien en Industrie Agroalimentaire, Option: Procédés (T) Conserve Métallique (T) Opérateur sur machines en Industrie Agroalimentaire (Q) Préparateur en Industrie Agroalimentaire (Q) 5 filiales en génie thermique peuvent s’ajouter aux 10 fililiales citées qui sont : - Froid et conditionnement de l’air - Technicien en froid et climatisation - Technicien en froid industriel - Technicien spécialisé en génie climatique - Technicien spécialisé en Thermique industrielle 2 Etablissements assurent cette formation à savoir : Institut spécialisé en Fabrication des produits agro-alimentaires d’Ain Sebaâ (pour les 6 filiales purement agro-alimentaires) - Institut spécialisé en Génie thermique et Froid de Casablanca (pour les filiales de l’industrie thermique) - Institut spécialisé de Technologie Appliquée AL MASSIRA El Jadida qui assure la formation en techniques de froid commercial et climatisation. Le nombre des inscrits au titre de l’année 2016/2017 s’est levé à 17294 inscrits. A citer que la filière de l’agro-alimentaire est la 2ème filière enregistrant le plus grand nombre d’inscrits après la filière : Administration, gestion et Commerce Consulter le site web officiel de l’OFPPT : http://www.ofppt.ma/
Karim Tazi est l’une des figures qui a su s’illustrer dans le secteur du prêt-à-porter au niveau national. Né à Meknès, c’est à Casablanca qu’il se lance dans le milieu de la mode.
Karim Tazi est l’une des figures qui a su s’illustrer dans le secteur du prêt-à-porter au niveau national. Né à Meknès, c’est à Casablanca qu’il se lance dans le milieu de la mode.
Karim Tazi est l’une des figures qui a su s’illustrer dans le secteur du prêt-à-porter au niveau national. Né à Meknès, c’est à Casablanca qu’il se lance dans le milieu de la mode.
Karim Tazi est l’une des figures qui a su s’illustrer dans le secteur du prêt-à-porter au niveau national. Né à Meknès, c’est à Casablanca qu’il se lance dans le milieu de la mode.
Karim Tazi est l’une des figures qui a su s’illustrer dans le secteur du prêt-à-porter au niveau national. Né à Meknès, c’est à Casablanca qu’il se lance dans le milieu de la mode.

E-services